carrières et carriers de grès du massif de Fontainebleau et alentours

Bien connus des amateurs de randonnée mais surtout d’escalade, les grès de Fontainebleau eurent longtemps une vocation tout autre : durant des siècles, ils ont été débités afin de servir à la construction, celle du palais et des maisons anciennes mais aussi pour le pavage des rue de la capitale grâce à la Seine qui en facilitait le transport. Aujourd’hui silencieuses, les multiples carrières ont laissé bien des traces qui font aujourd'hui partie du patrimoine. Ce blog propose de populariser toutes les initiatives qui visent à valoriser ou mieux faire connaître ce patrimoine auprès du grand public

Samedi 13 octobre 2018 à 14h 30 : visite géologique de la carrière de grès de la Troche au parc Eugène Chanlon de Palaiseau

Poster un commentaire

carrière de la troche (2) - copie

Aperçu du front de taille de la carrière de la Troche. Photos.piganl.net.

A l’occasion de la Journée du patrimoine géologique de l’Essonne, le Département et la  la ville de Palaiseau  proposent aux habitants de découvrir les nouveaux aménagements de la carrière de la Troche réalisés cet été (nettoyage du site, installation de bancs, de panneaux pédagogiques…). Cette carrière est un lieu unique, qualifié de « géosite d’intérêt régional » depuis l’inventaire géologique de l’Essonne mené en 2007. Nichée au cœur du parc Eugène Chanlon, c’est la dernière carrière de grès visible d’une aussi belle qualité dans le nord de l’Essonne. Ce site témoigne aussi d’un riche passé économique. En effet, le gisement de grès de la carrière de la Troche a été exploité dès le XVIIIème siècle pour la production de pavés. Ceux-ci ont servi pour le pavage des rues de Paris et dans de nombreuses constructions des environs. Au plus fort de son activité, à la fin du XIXème siècle, le site faisait travailler 25 à 30 ouvriers carriers. Le grès était alors acheminé jusqu’à Paris via le chemin de fer de la gare de Lozère. L’ exploitation cesse son activité en 1937. Le site est désormais ouvert à la varappe.

Animée par Grégoire Martin, Conservateur de la Réserve naturelle des Sites géologiques de l’Essonne et Renaud Bourgeais, garde-technicien de la Réserve Naturelle des Sites géologiques de l’Essonne,  la visite de la carrière de la Troche débute à 14h 30 (Accès par la rue de Corbeville) . Elle est prévue pour durer une heure environ. Elle sera précédée dès 10h le matin par une balade géologique au travers de la ville afin d’y découvrir la richesse des sous-sols et du patrimoine palaisien. Voir les détails du programme et le lieu de rendez-vous sur le site de la ville de Palaiseau.

Cet article est inspiré de la page consacrée à l’inauguration sur le site de la ville de Palaiseau

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s