carrières et carriers de grès du massif de Fontainebleau et alentours

Bien connus des amateurs de randonnée mais surtout d’escalade, les grès de Fontainebleau eurent longtemps une vocation tout autre: durant des siècles, ils ont été débités afin de servir à la construction, celle du palais et des maisons anciennes mais aussi pour le pavage des rue de la capitale grâce à la Seine qui en facilitait le transport. Aujourd’hui silencieuses, les multiples carrières ont laissé bien des traces qui font aujourd'hui partie du patrimoine. Ce blog propose de populariser toutes les initiatives qui visent à valoriser ou mieux faire connaître ce patrimoine auprès du grand public


Poster un commentaire

Samedi 21 et dimanche 22 septembre 2019 : journées « portes ouvertes » à la carrière de grès de Moigny-sur-Ecole

De Oliveira 2018 D.P.

M.de Oliveira dans sa carrière de Moigny-sur-Ecole en mai 2018. Cliché D.P. 

Dans le cadre des journées du patrimoine 2019, le dernier tailleur de grès de la région parisienne ouvre les portes de sa carrière. Francisco de Oliveira, passionné par son métier, vous expliquera comment le grès «chante» et « gémit » sous le coup des marteaux, des coins et des broches…Il vous fera revivre les techniques de taille à travers les siècles. Vous assisterez  à la démonstration du débitage d’un bloc depuis  la taille d’une bordure de trottoir jusqu’à la taille d’un pavé. Vous observerez comment le forgeron façonne les outils dans son atelier… La carrière  « les grès de Fontainebleau » est  située à Moigny–sur-Ecole, route de Boutigny-sur-Essonne. Le parcours est fléché.  Le public sera reçu le samedi 21 et dimanche 22 septembre de 9h à 12h et de 14h à 17h. Prévoir deux heures pour la visite par groupe de 10 à 20 personnes.

Publicités


Poster un commentaire

22 mai 2019 : Excursion ABC-Mines consacrée aux sables, grès et calcites de Fontainebleau

DSC04677

Carrière de sable du Bois de L’Abbesse à Darvault. Octobre 2017. Cliché Patrick Dubreucq.

Dans le cadre de l’Association des Amis de la Bibliothèque et des Collections de l’École des mines de Paris, Médard Thiry organise le mercredi 22 mai 2019 une excursion destinée à illustrer les différents aspects de la géologie bellifontaine qui ont été exposés lors de la conférence ABC- Mines du 14 mars 2019. Trois arrêts sont prévus:

1erarrêt – Carrières du Bois de l’Abbesse à Darvault.  Cette ancienne sablière montre la disposition des lentilles de grès au sein des sables blancs et présente de très belles morphologies des grès qui permettent d’aborder les mécanismes de leur formation.

2ndarrêt – Grotte aux Cristaux – Forêt de Fontainebleau C’est le site historique de Belle-Croix où ont été découverts et décrits la première fois les Calcites sableuses par de Lassone en 1775. Les cristaux visibles au toit de la grotte restent remarquables malgré quelques dégradations. Leur disposition permet d’aborder leur mode de formation. Des observations complémentaires pourront être faites à proximité de la grotte.

3èmearrêt – La Roche Éponge et le point de vue du Calvaire.  Site qui a été la sortie la plus fréquentée du Massif de Fontainebleau dès la moitié du 19èmesiècle en raison de sa proximité avec la gare. La Roche Éponge constituait le point d’attraction le plus animé, elle reste un objet géologique remarquable qui a été daté ces dernières années. Dans le même secteur on pourra voir : (1) les traces des importantes carrières qui ont exploité le grès au 19èmesiècle pour le pavage des rues de Paris ; (2) les « Fontaines » de la forêt autour desquelles étaient établies les guinguettes ; (3) discuter de la fracturation des grès et (4) situer les aménagements du Château de Fontainebleau par rapport à la géologie de la cuvette.

PS: Nous sommes désolés de vous informer que les inscriptions sont déjà closes.


Poster un commentaire

Mai 2019, dans la revue de l’histoire de Fontainebleau et de sa région n°16 : hommage à Alphonse Cotte, maître carrier, fondateur des sociétés de secours mutuels de Fontainebleau et Avon

IMG_0119 2 copie

Extrait des statuts et membres dirigeants de la Société de secours mutuels Saint-Roch en 1858. Archives départementales de Seine-et-Marne, cote 20X5

Dans la revue de l’histoire de Fontainebleau et de sa région n°16, Patrick Dubreucq rend hommage à Alphonse Cotte, maître carrier, à l’origine des sociétés de secours mutuels de Fontainebleau et Avon. Né en 1816 rue des Pins à Fontainebleau, fils de maçon, Alphonse Cotte exerce la profession de carrier de grès dans la forêt de Fontainebleau dès que l’âge lui permet de travailler. Doué d’une maturité précoce, il devient président de la confrérie des carriers en 1835 à l’âge de 19 ans et pendant plus de 20 ans il va tenter, avec un petit groupe d’hommes qui partagent ses préoccupations, de mettre en œuvre une idée qui lui est chère : créer pour les travailleurs une association qui les mette à l’abri du besoin en cas d’accident du travail ou de maladie au moyen d’une assurance mutuelle.  Cette association de secours mutuels prend Saint Roch pour patron. En 1857, à la veille de sa reconnaissance officielle par l’empereur Napoléon III, Alphonse Cotte en assure la direction…

La revue semestrielle de l’histoire de Fontainebleau et de sa région est en vente dans plusieurs librairies du Pays de Fontainebleau au prix de 15 euros.


Poster un commentaire

Lundi 22 avril 2019 : vagabondage géologique à Fontainebleau en compagnie de Médard Thiry

affiche_sgf_reunion_extra_fontainebleau-650Dans le cadre de la Journée nationale de la géologie, Médard Thiry organise une balade géologique à Fontainebleau le lundi 22 avril de 14h 30 à 17h 30.

Les sables de Fontainebleau sont remarquables par les évolutions qu’ils ont subies après leur dépôt. Tous les faciès typiques (sables blancs, grès, Calcites de Fontainebleau, etc.) ont été acquis après leur mise à l’affleurement au Plio-Quaternaire. Cette évolution tardive n’a été comprise qu’au cours des 20 dernières années. C’est la marque insoupçonnée des glaciations passées sur nos paysages. 

La sortie de terrain est centrée sur un secteur montrant des aspects variés (dalle de grès, fracturation, calcites de Fontainebleau, hydrologie, biodiversité), tout en étant proche de la gare pour pouvoir s’y rendre par le train. C’est une balade familiale sans difficulté particulière sur un parcours d’environ 5 km avec escapades dans les rochers  et point de vue sur la géologie du site de Fontainebleau. Cette sortie sur le terrain a l’ambition de montrer  que la géologie n’est pas difficile, que c’est d’abord un exercice d’observation, toucher du doigt et appliquer un peu de bon sens. La sortie se veut l’illustration d’une démarche scientifique récréative et éducative. Il y sera présenté le Guide des Curiosités Géologiques du Massif de Fontainebleau avec possibilité de le faire dédicacer à la fin de la sortie.

Le rendez-vous a lieu à 14h 30  devant la gare du coté Fontainebleau (coté départ Paris). La balade qui empruntera le sentier bleu n°2 jusqu’à la Fontaine Isabelle en passant par la Roche Eponge  bifurquera ensuite vers la Croix du Calvaire qui offre un vaste panorama sur la cuvette de Fontainebleau. Au cours de la promenade, Patrick Dubreucq évoquera l’histoire des carrières de grès dont de nombreuses traces subsistent sur le parcours.  Le retour à la gare est prévu à 17h 30.


2 Commentaires

Dimanche 17 février 2019 : promenade guidée sur la trace des carriers dans le secteur de la Malmontagne, du Mont Aiveu et du Haut-Mont.

dsc00343

Front de taille au Mont Aiveu. 01-2019. Cliché Dubreucq P.

Dans le cadre des promenades guidées gratuites et ouvertes  au public organisées par l’association des Amis de la forêt de Fontainebleau (AFF) , une sortie animée par Jean Pierre Melaye, membre de  la commission carrières et carriers des AFF, aura lieu le dimanche 17 février 2019. Jean Pierre vous guidera  sur la trace des carriers de grès au travers d’un parcours d’une dizaine de kilomètres qui traverse les Rochers de la Malmontagne, du Mont Aiveu et du Haut-Mont. En plus des vestiges des abris et des carrières de grès aux fronts de taille bien conservés, Jean Pierre ne manquera  pas de vous faire découvrir  les arbres remarquables, les curiosités géologiques (le Carosse, le Puits fondu) et les gravures rupestres présentes sur le parcours…

Le départ est prévu à 10 h 30 au Carrefour du Rocher des Princes sur le D148, parcelle 504. Le retour est envisagé vers 16h30. Prévoir de bonnes chaussures et un panier repas.


1 commentaire

Dimanche 14 octobre 2018 à 14h 30 : « Art rupestre et impression 3D », une conférence à la Maison du Parc de Milly-la-Forêt.

gravure rupestre- vallée de l'Essonne

Gravure rupestre d’un aurochs. Vallée de l’Essonne. 03-2018. Cliché Dubreucq P.

Dans les chaos de grès du Massif de Fontainebleau et alentours, plus de 2 000 abris gravés sont désormais recensés grâce notamment aux prospections entreprises depuis plusieurs décennies par les membres du Groupe d’Étude de Recherches et de Sauvegarde de l’Art Rupestre (GERSAR). Ces gravures abstraites faites de milliers de sillons souvent organisés en quadrillage, remonteraient au VIIIe millénaire avant notre ère, soit au Mésolithique, l’époque des dernières communautés préhistoriques ne vivant que de chasse et de cueillette dans notre région. Ce patrimoine unique au monde, parfois au beau milieu de zones très touristiques, est très fragile car le grès est friable et les parois ornées s’érodent quand on se faufile dans les abris. Au cours de cette conférence, Alain Bénard, Président du GERSAR et Boris Valentin, professeur d’archéologie préhistorique à Paris 1, feront état des mesures de sauvegarde entreprises pour préserver ce patrimoine. Grâce au soutien financier du Ministère de la culture et du Conseil départemental de Seine-et-Marne et au travail d’une équipe de spécialistes, plusieurs abris ont récemment fait l’objet d’un archivage au moyen de l’imagerie 3D. Ces relevés très précis par photogrammétrie vont permettre de limiter la présence dans les abris fragiles tout en offrant aux chercheurs la possibilité d’étudier les gravures sur ordinateur et au public la possibilité de visiter virtuellement ces abris. Enfin grâce à la reproduction par impression 3D, des expositions, des actions dans les écoles… permettront de faire connaître ce patrimoine préhistorique inestimable et de sensibiliser le public à l’importance de sa protection.

A l’occasion de cette conférence gratuite qui aura lieu à 14h 30 à la Maison du Parc de Milly-La-Forêt (20 bd du Maréchal Lyautey), le public pourra admirer une impression 3D d’une paroi d’un abri orné mêlant tracés mésolithiques et une représentation animalière probablement plus ancienne.

Cet article est inspiré de la page consacrée à la conférence sur le site du Parc naturel régional du Gâtinais français


Poster un commentaire

Samedi 13 octobre 2018 à 14h 30 : visite géologique de la carrière de grès de la Troche au parc Eugène Chanlon de Palaiseau

carrière de la troche (2) - copie

Aperçu du front de taille de la carrière de la Troche. Photos.piganl.net.

A l’occasion de la Journée du patrimoine géologique de l’Essonne, le Département et la  la ville de Palaiseau  proposent aux habitants de découvrir les nouveaux aménagements de la carrière de la Troche réalisés cet été (nettoyage du site, installation de bancs, de panneaux pédagogiques…). Cette carrière est un lieu unique, qualifié de « géosite d’intérêt régional » depuis l’inventaire géologique de l’Essonne mené en 2007. Nichée au cœur du parc Eugène Chanlon, c’est la dernière carrière de grès visible d’une aussi belle qualité dans le nord de l’Essonne. Ce site témoigne aussi d’un riche passé économique. En effet, le gisement de grès de la carrière de la Troche a été exploité dès le XVIIIème siècle pour la production de pavés. Ceux-ci ont servi pour le pavage des rues de Paris et dans de nombreuses constructions des environs. Au plus fort de son activité, à la fin du XIXème siècle, le site faisait travailler 25 à 30 ouvriers carriers. Le grès était alors acheminé jusqu’à Paris via le chemin de fer de la gare de Lozère. L’ exploitation cesse son activité en 1937. Le site est désormais ouvert à la varappe.

Animée par Grégoire Martin, Conservateur de la Réserve naturelle des Sites géologiques de l’Essonne et Renaud Bourgeais, garde-technicien de la Réserve Naturelle des Sites géologiques de l’Essonne,  la visite de la carrière de la Troche débute à 14h 30 (Accès par la rue de Corbeville) . Elle est prévue pour durer une heure environ. Elle sera précédée dès 10h le matin par une balade géologique au travers de la ville afin d’y découvrir la richesse des sous-sols et du patrimoine palaisien. Voir les détails du programme et le lieu de rendez-vous sur le site de la ville de Palaiseau.

Cet article est inspiré de la page consacrée à l’inauguration sur le site de la ville de Palaiseau