carrières et carriers de grès du massif de Fontainebleau et alentours

Bien connus des amateurs de randonnée mais surtout d’escalade, les grès de Fontainebleau eurent longtemps une vocation tout autre : durant des siècles, ils ont été débités afin de servir à la construction, celle du palais et des maisons anciennes mais aussi pour le pavage des rue de la capitale grâce à la Seine qui en facilitait le transport. Aujourd’hui silencieuses, les multiples carrières ont laissé bien des traces qui font aujourd'hui partie du patrimoine. Ce blog propose de populariser toutes les initiatives qui visent à valoriser ou mieux faire connaître ce patrimoine auprès du grand public


Poster un commentaire

Samedi 26 et dimanche 27 mai 2018, le grès s’invite aux « Naturiales » de Fontainebleau

DSC08377

M. de Oliveira dans sa carrière de Moigny-sur-Ecole. Mai 2018. Cliché D.P.

Dans le cadre des « Naturiales », les samedi 26 et dimanche 27 mai, de 10h à 19h à l’espace « Rochers » de l’éco-village, Place de la République, à Fontainebleau, M. de Oliveira, dernier carrier de grès en activité, dont l’entreprise est installée à Moigny-sur-Ecole,  fera une démonstration des techniques de la taille du grès selon l’art des carriers tel qu’il se pratiquait encore en forêt de Fontainebleau au XIXème siècle

Pour en savoir plus sur le programme des « Naturiales », cliquez ici


Poster un commentaire

Vendredi 25 mai 2018: le grès s’invite aux « Naturiales » de Fontainebleau

32240366_1671267239635795_8045959177027190784_n

Le vendredi 25 mai à 20h, dans le Salon d’Honneur de l’Hôtel de Ville, une conférence organisée en partenariat avec l’association Fontainebleau Mission Patrimoine mondial évoquera les divers usages de la forêt au cours des siècles. La conférence intitulée L’homme au bois, de l’usage au paysage bellifontain, donnera la parole à plusieurs intervenants qui montreront, chacun dans sa spécialité, que le paysage actuel de la forêt est le fruit du travail conjoint des hommes et de la nature. Patrick Dubreucq, historien, membre des Amis de La Forêt de Fontainebleau, évoquera les traces multiples laissées par l’exploitation des grès et leur caractère désormais patrimonial