carrières et carriers de grès du massif de Fontainebleau et alentours

Bien connus des amateurs de randonnée mais surtout d’escalade, les grès de Fontainebleau eurent longtemps une vocation tout autre : durant des siècles, ils ont été débités afin de servir à la construction, celle du palais et des maisons anciennes mais aussi pour le pavage des rue de la capitale grâce à la Seine qui en facilitait le transport. Aujourd’hui silencieuses, les multiples carrières ont laissé bien des traces qui font aujourd'hui partie du patrimoine. Ce blog propose de populariser toutes les initiatives qui visent à valoriser ou mieux faire connaître ce patrimoine auprès du grand public


Poster un commentaire

Jeudi 22 janvier 2015 à Melun : conférence de Médard THIRY sur l’histoire des grès de Fontainebleau.

conférence Grès 22-01-2015Dans le cadre de l’Université inter-Âges de Melun, THIRY Médard, Maître de recherche à Mines ParisTech, donnera une conférence intitulée « Petites et grandes histoires des grès de Fontainebleau » à l’espace Saint-Jean de Melun le jeudi 22 janvier à 17h.. Tarif des conférences: Etudiants et lycéens : gratuit; Extérieurs : 10 euros; Associations partenaires : 5 euros


Poster un commentaire

Les sentiers d’exploitation des carrières de grès du Nord de la forêt de Fontainebleau

Route du Vallon. 01-2015. Photo DP.

Route du Vallon. 01-2015. Photo DP.

Dans la Voix de la forêt (1) de décembre 2014, Thierry Szubert présente un premier travail de relevé fort intéressant qu’il envisage de prolonger méthodiquement par la suite. Dans son article, Il commence par nous faire découvrir les anciens sentiers d’exploitation des carrières de grès du Cuvier–Châtillon et du Mont-Saint-Germain, situés au nord de la forêt de Fontainebleau. Alors que la végétation tend à en effacer les traces, il nous rend visibles, à l’aide de cartes, de photos et de descriptions minutieuses, les divers travaux (excavations, remblais, murs de soutènement…) nécessaires à l’aménagement de ces chemins qui furent, pour certains pendant plusieurs siècles, parcourus par de lourds chariots transportant les produits des carrières de grès, le plus souvent à destination de Paris en empruntant la direction de Melun ou celle du Port de la Cave à Bois-le-Roi. Le travail de Thierry est une invitation à visiter la forêt avec un regard plus savant. Il nous éclaire aussi sur la vie sociale des carriers obligés de parcourir chaque jour de longues distances pour accéder à leur lieu de travail en forêt.

(1) La Voix de la Forêt est la revue des Amis de la Forêt de Fontainebleau. Elle est diffusée auprès des adhérents. Elle est disponible au siège des AFF, 26 rue de la Cloche 77300 Fontainebleau, aux heures de permanence. Tél. 01 64 23 46 45.

 


Poster un commentaire

La révoltes des carriers de grès de la forêt de Fontainebleau en 1830 (partie 4 et fin)

Arrêté du 20 novembre 1830. Archives départementales de Seine-et-Marne, série M.

Arrêté du 20 novembre 1830. Archives départementales de Seine-et-Marne, série M.

Dans la Voix de la forêt (1) de décembre 2014, Patrick Dubreucq achève l’histoire de la révolte des carriers de grès de Fontainebleau en 1830. S’appuyant sur la correspondance retrouvée dans la série M des Archives départementales de Seine-et- Marne, ce quatrième volet (2) montre de quelle manière et dans quel contexte, fin octobre 1830, les délégués des carriers, invités officiellement à négocier avec les autorités locales et le nouveau conservateur de la forêt, M. Achille Marrier de Bois d’Hyver, vont obtenir satisfaction à leurs principales revendications.

(1) La Voix de la Forêt est la revue des Amis de la Forêt de Fontainebleau. Elle est diffusée auprès des adhérents. Elle est disponible au siège des AFF, 26 rue de la Cloche 77300 Fontainebleau, aux heures de permanence. Tél. 01 64 23 46 45.

(2) Le premier volet de la révolte des carriers est paru dans la Voix de la forêt 2011, les volets 2 et 3 sont parus dans la même revue les années suivantes.