carrières et carriers de grès du massif de Fontainebleau et alentours

Bien connus des amateurs de randonnée mais surtout d’escalade, les grès de Fontainebleau eurent longtemps une vocation tout autre : durant des siècles, ils ont été débités afin de servir à la construction, celle du palais et des maisons anciennes mais aussi pour le pavage des rue de la capitale grâce à la Seine qui en facilitait le transport. Aujourd’hui silencieuses, les multiples carrières ont laissé bien des traces qui font aujourd'hui partie du patrimoine. Ce blog propose de populariser toutes les initiatives qui visent à valoriser ou mieux faire connaître ce patrimoine auprès du grand public


1 commentaire

Décembre 2013: la Commission Carrières et Carriers des AFF fête ses 4 ans

GH05c VillageA l’occasion du 4ème anniversaire de la naissance de la Commission Carrières et carriers (CCC) son président, Jean Pillot, répond à nos questions.

Dans quelles circonstances est née la Commission carrières et carriers des Amis de la forêt de Fontainebleau ?

La CCC est une sous commission de la Commission Terrain (CT)  des Amis de la Forêt de Fontainebleau. (AFF).

Sa création a été approuvée par le Conseil d’Administration des AFF lors de sa réunion du 5 décembre 2009 à laquelle assistait Madame Muriel Gozal, Chef de Service, représentant Monsieur François Virely, directeur départemental régional de l’Office national des forêts (ONF).

ONF et AFF ayant constaté une identité de point de vue sur l’intérêt patrimonial présenté par les anciennes carrières dans la forêt, ont décidé de mettre en commun leurs ressources pour assurer leur sauvegarde.

Vestige-archéologiqueQuelles sont les missions confiées à la CCC  et comment fonctionne-t-elle?

Le Conseil d’administration des AFF a confié  deux grandes missions à la CCC :

1)  établir l’inventaire des traces des carrières en forêt de Fontainebleau

2) définir et mettre en œuvre les mesures conservatoires nécessaires

La CCC, est une structure mixte qui travaille en collaboration étroite avec le gestionnaire de la forêt, l’ONF.

La première mission est menée en toute indépendance par les membres AFF de la commission.

La 2 ème mission fait l’objet d’un travail de concertation avec les services de l’ONF.

Les AFF ne reconnaissent aucune mesure conservatoire qui n’aurait pas reçu l’aval de la structure mixte.

La CCC peut étendre dans l’espace (hors massif bellifontain) et le temps (histoire des carrières), le champ de ses recherches.

Ses travaux font l’objet, à l’initiative de son président, de communications régulières à la CT et au Conseil d’administration  lors de leurs réunions trimestrielles.

Les publications résultant des activités du collectif de la CCC se font au nom des AFF.

RF03b - Copie Pouvez vous nous décrire un exemple d’action concrète de la CCC ?

Sur le terrain, la forêt a été découpée en 6 secteurs.  Chaque secteur est prospecté méthodiquement à la recherche des vestiges tels que les fronts de taille, les écales, les fosses, les sentiers et chemins de vidange et les abris de carriers.

Chaque vestige est repéré à l’aide du GPS et photographié. Des relevés dimensionnels sont effectués. Ce sont les abris de carriers, au nombre d’environ 120, qui demandent le plus d’attention. Classés en 4 types : sous auvent, sous roche, en fosse ou érigé, leurs dimensions sont relevées ainsi que les équipements attenant comme les escaliers, les cheminées, etc.

Certaines fosses, et des abris de carriers sont dégagés et nous essayons de maintenir en état des ensembles plus importants comme le « village » dans les Gorges du houx.

La restauration de plusieurs abris de carriers est effectuée, sauf dans les réserves biologiques intégrales, avec l’accord et les conseils de l’ONF.

La tâche est difficile car nous devons réutiliser uniquement les matériaux d’origine qui se trouvent aux alentours immédiat des abris.

Un exemple est la restauration d’un abri en fosse, au Rocher Fourceau, à environ 100 m vers l’ouest du Shadok.

Les vestiges détériorés et ceux présentant un danger pour les personnes sont signalés à l’ONF.

Dans plusieurs abris de carriers, une petite plaquette réalisée par l’ONF, PEFC et AFF rappelle que les abris de carriers sont des vestiges archéologiques et prie les gens de les respecter.

Suite à notre inventaire sur le terrain des vestiges des carrières du Long Boyau, l’ONF à pris en 2012 des mesures de gestion des travaux forestiers  relatives aux abris, aux fronts de taille et aux autre vestiges  afin de préserver  leur sauvegarde.

Plan abri CC01Quels sont vos projets ?

Rédiger un document reflétant notre connaissance des vestiges de carrières dans la forêt de Fontainebleau

Réaliser  un relevé des chemins et routes de vidange.

Continuer les recherches sur la vie des carriers au cours des siècles.

Faire des investigations dans la forêt des Trois Pignons comme nous l’avons fait pour la forêt de Fontainebleau

Partir à la découverte des carrières de grès situées en dehors de massif domanial de Fontainebleau. Leur étude permet de reconstituer la vie des carriers et les techniques utilisées au XXème siècle.  Je pense notamment aux nombreuses carrières de  l’Essonne encore exploitées il y a moins de 50 ans   (Maisse, Videlles, les grands Avaux, Champcueil, etc.)  et  dont on trouve de nombreuses traces sur le terrain ( rails, wagonnets, outils de carriers…).  Les recherches menées récemment par Jean-Pierre Melaye, membre de la Commission, montrent que les archives communales et départementales sont riches en documents sur ces carrières.

Propos recueillis par D.P. Les photos sont de Jean Pillot. Le relevé  a été effectué  au Rocher Cuvier Chatillon par notre ami disparu Richard Derenne