carrières et carriers de grès du massif de Fontainebleau et alentours

Bien connus des amateurs de randonnée mais surtout d’escalade, les grès de Fontainebleau eurent longtemps une vocation tout autre : durant des siècles, ils ont été débités afin de servir à la construction, celle du palais et des maisons anciennes mais aussi pour le pavage des rue de la capitale grâce à la Seine qui en facilitait le transport. Aujourd’hui silencieuses, les multiples carrières ont laissé bien des traces qui font aujourd'hui partie du patrimoine. Ce blog propose de populariser toutes les initiatives qui visent à valoriser ou mieux faire connaître ce patrimoine auprès du grand public

22 mai 2019 : Excursion ABC-Mines consacrée aux sables, grès et calcites de Fontainebleau

Poster un commentaire

DSC04677

Carrière de sable du Bois de L’Abbesse à Darvault. Octobre 2017. Cliché Patrick Dubreucq.

Dans le cadre de l’Association des Amis de la Bibliothèque et des Collections de l’École des mines de Paris, Médard Thiry organise le mercredi 22 mai 2019 une excursion destinée à illustrer les différents aspects de la géologie bellifontaine qui ont été exposés lors de la conférence ABC- Mines du 14 mars 2019. Trois arrêts sont prévus:

1erarrêt – Carrières du Bois de l’Abbesse à Darvault.  Cette ancienne sablière montre la disposition des lentilles de grès au sein des sables blancs et présente de très belles morphologies des grès qui permettent d’aborder les mécanismes de leur formation.

2ndarrêt – Grotte aux Cristaux – Forêt de Fontainebleau C’est le site historique de Belle-Croix où ont été découverts et décrits la première fois les Calcites sableuses par de Lassone en 1775. Les cristaux visibles au toit de la grotte restent remarquables malgré quelques dégradations. Leur disposition permet d’aborder leur mode de formation. Des observations complémentaires pourront être faites à proximité de la grotte.

3èmearrêt – La Roche Éponge et le point de vue du Calvaire.  Site qui a été la sortie la plus fréquentée du Massif de Fontainebleau dès la moitié du 19èmesiècle en raison de sa proximité avec la gare. La Roche Éponge constituait le point d’attraction le plus animé, elle reste un objet géologique remarquable qui a été daté ces dernières années. Dans le même secteur on pourra voir : (1) les traces des importantes carrières qui ont exploité le grès au 19èmesiècle pour le pavage des rues de Paris ; (2) les « Fontaines » de la forêt autour desquelles étaient établies les guinguettes ; (3) discuter de la fracturation des grès et (4) situer les aménagements du Château de Fontainebleau par rapport à la géologie de la cuvette.

PS: Nous sommes désolés de vous informer que les inscriptions sont déjà closes.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s